vendredi 14 avril 2017

Rencontre avec les migrants du centre d'accueil de Cerisy-le-Forêt, le 14 avril 2017



Vendredi 14 avril, nous étions quelques Curieux de nature à venir au centre d’accueil des migrants de Cerisy-la-Forêt, malgré cette période de congés scolaires. Un premier contact avait été pris préalablement afin de présenter cette idée de sortie nature en forêt, qui avait été accueillie favorablement notamment par Ahmed et Sadiq, qui ont pu relayer l’information auprès de leurs co-locataires. Quelques photos avaient également été également punaisées sur le panneau d’affichage, avec la présentation de la sortie en anglais et en arabe (merci à notre Peter et à son amie égyptienne !), afin de motiver les éventuels participants. Enfin, la sortie a été organisée en lien avec Sébastien ETIENNE, conservateur de la réserve et habilité à la manipulation des amphibiens.


A notre arrivée au centre, nous sommes, comme à chaque fois, accueillis avec chaleur. Mais cette fois, ce n’est pas un café ou un thé qu’on nous propose mais un vrai repas, concocté par deux de nos hôtes. Cette cuisine mixte soudanaise-afghane ravit les papilles des Curieux présents (si vous lisez régulièrement nos comptes rendus, vous connaissez l’amour du Curieux pour les bons petits plats). Cette sortie commence ainsi par un repas improvisé, fait de poulet aux épices, de lait fermenté (je crois ?) et de crudités.
Il est quand même temps d’aller sur le terrain. 10 locataires du centre nous accompagnent, ainsi que deux membres du Collectif Solidarité Migrants, Violette et Mathilde, cette dernière accompagnée de ses deux filles. Tout ce petit monde se répartis dans les voitures, cap vers le Bois-l’Abbé.

Arrivés à bon port, nous jouons au grand jeu du prêt de paires de bottes (… qui se révèleront au final inutiles). Des pieds taille 40 rentrent dans des botte taille 38, mais cela n’empêchera pas tout ce petit monde de marcher voire de courir le long du chemin ou dans les prairies. Un premier arrêt le long de fossés nous permet d’observer des dizaines de tritons palmés mêlés à des larves de salamandres. Un adulte sera même trouvé et ramené au groupe avec un grand sourire par son heureux collecteur. Cette star de la soirée est photographiée sous toutes les coutures.









La nuit commence à tomber, les odeurs et les bruits de la forêt nous accompagnent dans notre cheminement. La balade se poursuit jusqu’aux mares situées au bout de la route de la réserve, où ce sont cette fois-ci des larves de différentes espèces de libellules qui sont trouvées. Le masque façon « alien » de ces prédateurs se dépliant pour capturer leurs proies impressionnent un peu, malgré leur petite taille. Une boisson chaude est sortie, accompagnée de quelques petits gâteaux. Les conversations et les éclats de rire ponctuent le retour aux voitures, le groupe de devant aura même la chance de voir des chevreuils traverser le chemin. Une dernière épreuve attend quelques-uns des participants : le retirage de bottes, où il faudra parfois l’aide de plusieurs personnes pour délivrer le prisonnier, agrippé au coffre de la voiture. Mais là encore, le collectif a triomphé !

Le retour au centre est accompagné d’un thé sucré offert par nos hôtes, et des gâteaux apportés par Karin et Hugues (le lecteur aura noté 3 « repas » pour une sortie de deux heures : le Curieux se rapproche dangereusement du Hobbit !). De derniers échanges et nous nous séparons avec bises et accolades, heureux d’avoir partagé cette joyeuse rencontre ensemble. Et prêts à en partager de nouvelles !