samedi 10 février 2018

Les marais blancs le 10 février 2018



Sortie : Les Marais Blancs le samedi 10 février 2018
Animatrice : Anne Marie


Anne Marie nous propose une balade dans le marais blanchi au départ du mémorial de Graignes à 14 h,  1 pl. de la libération, 50620 Graignes-Mesnil-Angot 
 En hiver, le marais se transforme totalement, c’est ce qu’on appelle « le marais blanc ».Tout au long de cette saison, les fortes précipitations font déborder le réseau des nombreuses petites rivières et limes qui  sillonnent le marais. Le niveau de l’eau monte à tel point que le marais devient un immense lac où l’on ne distingue ni végétation, ni parcelles  agricoles ; seuls les oiseaux hivernaux y sont rois…un spectacle époustouflant ! De la vallée de la Douve, cette mer intérieure comme le disait Barbey d'Aurevilly, au spectaculaire point de vue sur la Taute depuis le mémorial de Graignes, les marais blancs restent un spectacle saisissant chaque hiver."
« C’est aussi un phénomène naturel et profitable puisque le lit des rivières se répand sur les champs pour les fertiliser. Au printemps, ils deviennent des pâturages riches pour les chevaux et les vaches. »
Présents : Odile, Patrick, Anne-Marie, Gabrielle, Bernard, Lucien, Karin, Maurice, Véronique, Isabelle, Hugues, Francoise, Muriel, Anick, Gérard, Marie- Jo, Dominique D, Andrée, Catherine, Quentin, Denis et Françoise D, soit 22 Curieux, belle performance de présence malgré le temps prévu à la pluie. Ce succès est aussi peut-être du tout simplement au plaisir de se revoir ensemble et pouvoir gambader joyeusement au sein de la nature en ce début 2018.
Les Curieux ont cependant eu de la chance, car la pluie fine ne s’est manifestée que juste à la fin de la balade. Balade bien choisie pas Anne Marie, ni trop longue, ni trop courte pour notre association, qui ne brille pas par la vitesse de ses déplacements.  Par des petites routes sèches, celle-ci s’est déroulée avec constamment la vue sur le paysage grandiose de ces fameux marais blancs.


La présentation de ce petit programme de l’après-midi s’est opérée dans une ambiance studieuse mais festive et il en a été de même tout au long du parcours, ce qui m’a pas empêché, et de loin, d’identifier de très nombreuses espèces d’oiseaux dont la liste, non exhaustive, est révélée ci-après. La spécialiste par sa très bonne vue, Muriel, et le spécialiste par sa mémoire auditive Bernard ont fait des miracles très appréciés pour ces repérages.
Gérard, avant de partir, profite de ce beau site pour exposer un petit topo géologique bien à propos sur la formation récente de ce coin de marais.
Le point de vue situé à Graignes domine une région basse et marécageuse qui est une partie des marais du col du Cotentin reliant la baie des Veys à l’est au Havre de Saint-Germain à l’ouest.


Extrait de la carte géologique de France au 1/1000000.
Cette zone est connue en géologie pour être subsidente (elle s’enfonce. Probablement par le jeu de failles qui la bordent mais ne sont pas visibles à l’affleurement) depuis le Trias (250Ma. En violet, t, et gris,r), cette dépression a, dès cette époque été partiellement comblée par des galets, des sables et des argiles, qui ont été longtemps exploitées pour la poterie, la tuilerie et la briqueterie, provenant de l’érosion de la chaîne (de montagnes) varisque qui s’était mise en place à la fin du Paléozoïque il y a environ 320Ma.
Les terrains du Jurassique (en bleu,j), d’origine marine, affleurent au nord et au sud de cette dépression dans sa partie est.
A la fin du « Tertiaire » et au début du « Quaternaire » alors que la géographie prenait sa forme actuelle des incursions marines ont déposé des sables et des sédiments coquilliers dans cette région.
Actuellement l’altitude est parfois voisine de 1m soit inférieure au niveau des plus hautes mers de vives eaux, d’où la présence des marais qui pourraient aisément être envahis par la mer.

« Tombe la neige » ? (Salvatore Adamo) mais non « Ce n’est que de l’eau camarade » !  (Pierre Barouh, pour les jeunes lecteurs) 
 


Comme à l’accoutumée les participants se sont fractionnés petit à petit en petit groupes d’observation, chaque petit « peloton » allant à son propre rythme.

La botanique a été « survolée » mais cela n’a pas empêché les Curieux de déterminer L’œnanthe safranée (Œnanthe crocata) ou le Cresson (Nasturtium officinale) ou la grande berce (Heracleum sphondylium), par exemple dans ou auprès des nombreux ruisseaux bordant les routes, ou encore la Cardamine hirsute (Cardamine hirsuta) sur les talus de roche. Les primevères, crocus,  perce neige, narcisses et ficaires bien connues nous ont gaiement accompagnées et les nombreux carex des marais ont été carexés

Elles semblaient bien fatiguées, mais oui les Curieux les ont bien reconnues : c’est bien elles qui ont apporté dernièrement Célian à Couvain, et Robin à Louveciennes ! 
Qui pourrait se lasser d’un tel spectacle ? La nature offre aux « Curieux » qui sait bien l’observer des plaisirs éternellement renouvelés.

Et aussi quelques bonnes surprises comme ce mignon petit ragondin à la barbichette blanche à peine effrayé par notre présence.

Ou ce vestige d’arbre mort, qui peut prétendre que les formes abstraites des peintres et sculpteurs contemporains sont pures imaginations, hum ?


Ci-dessus enfin une belle photo de groupe de notre ami Lucien qui ne pouvait pas être absente de ce petit compte-rendu…et comme l’anglais devient presque indispensable : Nothing but happiness, Was für eine Freude (pour Karin  qui peut être me signalera cette expression inappropriée ?), en Français, Que du bonheur, feront une première conclusion.
Bref une très agréable promenade organisée à l’improviste, car la sortie « araignées » n’a pu avoir lieu en raison de l’indisponibilité de notre ami Loïc. Un grand merci à Anne-Marie pour avoir proposé cette belle compensation.
Et comme toujours chez les Curieux tout fini par un petit encas gâteaux café thé, bien venus après la marche rafraichissante.

C’est sous le Mémorial que chacun a partagé ses préparations patissières, et autres petites friandises assorties des boissons chaudes en bouteilles thermos.
Listes des oiseaux identifiés par les ornithologues « Curieux »:

Voici la liste des oiseaux observés samedi à Graignes :

Grand cormoran, Goéland argenté, Héron cendré, Mouette rieuse, Grande aigrette, Cigogne blanche, Héron garde-bœuf, Canard colvert, Faucon crécerelle, Foulque macroule, Vanneau huppé, Tourterelle turque, Pigeon ramier, Merle noir, Mésange charbonnière, Grive litorne, Etourneau sansonnet, Geai des chênes, Corneille noire, Moineau domestique…

Muriel
Voilà les oiseaux que j'ai vus ou entendus :
Busard des roseaux, Goéland argenté, Aigrette garzette, Grande aigrette, Etourneau, Grive litorne, Vanneau huppé, Moineau domestique, Troglodyte, Cigogne                                                                                , Corneille, Mésange à longue queue, Accenteur mouchet…
Bernard
Et, un Roitelet triple-bandeau. 
Hugues